ETUDES PAYSAGERES

Secteur 1: Bréhain-la-Ville / Tiercelet

La question de l’esthétique de tout nouvel ouvrage humain soulève des débats et opinions divers. Le paysage a toujours été transformé par l’activité humaine dans sa recherche de progrès.

Dans le domaine de l’éolien, l’intégration paysagère est soigneusement étudiée et constitue un point fondamental lors du développement d’un projet de parc. Les maîtres d’œuvre soumettent le projet aux riverains et à leurs élus, organisent une concertation pour que, après de nombreux échanges, les éoliennes s’insèrent harmonieusement dans le paysage qui les accueille.

Lorsqu’un parc éolien est en projet, une étude paysagère est systématiquement et soigneusement menée dans le cadre de l’étude d’impact.

En premier lieu, l’étude paysagère présente les caractéristiques paysagères du territoire étudié de manière à identifier les principaux enjeux de ces paysages vis-à-vis des projets éoliens.

Secteur 2: Audun / Beuvillers / Sancy

Dans le cadre de cette analyse, un certain nombre de documents de référence en matière d’éolien et de paysage sont consultés. Pour le projet porté par la SODEGER Haut Lorraine, il s’agit de :

  • Atlas du potentiel éolien de Lorraine
  • Les plans de paysage en Lorraine
  • La Lorraine et ses paysages
  • Charte départementale pour le développement maîtrisé de l’éolien en Moselle
  • Les parcs éoliens dans les paysages de Meurthe-et-Moselle

Ces données sont ensuite enrichies au cours des investigations de terrain qui permettent d’affiner ou de qualifier les sensibilités patrimoniales, d’appréhender l’organisation des relations visuelles au sein du territoire et de pressentir les degrés de covisibilité entre projets éoliens.

A la suite de cette lecture systémique, le rôle du professionnel en paysage et aménagement du territoire est de définir les principes d’implantation des projets éoliens de manière à assurer le moindre impact environnemental.
La proposition de plusieurs scenarios et leur analyse représente une étape clé du développement de tels projets en ce sens que le projet retenu résultera directement de l’équilibre trouvé entre les différentes contraintes et sensibilités et surtout le poids accordé à chacune de ces dernières.

Les composantes d’un paysage sont ainsi susceptibles de faire évoluer le projet de façon à l’adapter aux spécificités des paysages dans lesquels il s’insère. 

La méthodologie mise en oeuvre pour l'installation des eoliennes

La méthodologie utilisée par les professionnels du paysage est conçue à partir du guide de l’étude d’impact sur l’environnement des parcs éoliens réalisé par le Ministère en charge de l’énergie et de l’environnement (MEEDDAT) et l’ADEME.

Elle comprend trois phases :

  •     Analyse des composantes du paysage existant (perception, pratique, transformation dans le temps)
  •     Choix de l’implantation des éoliennes (nombre, espacement, positionnement, …) à partir des caractéristiques paysagères et des principaux enjeux relevés sur le site
  •     Etude la plus objective et exhaustive possible des éventuels effets visuels générés par le parc éolien (réalisation de photomontages sur le terrain).