Le site

Localisation du projet

Le projet se localise en région Lorraine, dans le département de la Meurthe-et-Moselle (54), en limite avec le département de la Moselle, et entre 4 et 8 km au Sud de la frontière avec le Luxembourg.
Il se trouve en rive gauche de la Moselle, rivière qui traverse le département selon un axe Nord/Sud, sur le revers de la Côte de Moselle au sein du territoire dit du « Pays Haut ».

Le Pays Haut est constitué d’un plateau partagé entre agriculture et espaces forestiers présentant peu de lignes de forces marquées et de reliefs structurants (quelques vallées encaissées).

Le projet éolien est étudié sur deux sites distincts, mais dont la proximité justifie une analyse globale du projet dans son contexte éolien général. Le premier secteur, le plus au Nord, se situe sur les communes de Bréhain-la-Ville et de Tiercelet. Le second, plus étendu, concerne les communes d’Audun-le- Roman, Beuvillers et Sancy à une trentaine de kilomètres au Nord-ouest de Metz (57).

Les études de préfaisabilité et de Zone de Développement Eolien ont permis d’identifier deux secteurs à l’échelle du territoire :

Secteur 1 : Bréhain-la-Ville et Tiercelet
Secteur 2 : Audun-le-Roman, Beuvillers et Sancy

Secteur de Bréhain-la-Ville et Tiercelet

Le projet éolien, à l'étude depuis 2008, sur les communes de Bréhain-la-Ville et Tiercelet a vu une nouvelle étape primordiale de son développement se profiler. En effet, le 28 décembre dernier, 8 demandes de permis de construire (7 éoliennes et 1 poste de livraison) ainsi qu'une demande d'autorisation d'exploiter ont été déposées auprès des Services de l'Etat.

L'implantation des 7 éoliennes de ce projet devrait permettre une production électrique annuelle d'environ  35 450 MWh/an, en considérant qu'elles produiront pendant 2 110 heures par an à puissance nominle. L'électrcité produite par ces aérogénérateurs devrait donc permettre de couvrir la consommation propre d'environ 10 130 à 14 180 ménages, soit entre 23 300 et 32 600 habitants.

Elle contribuera également à éviter le rejet annuel d'environ 10 635 tonnes de CO2 dans l'atmosphère, et la production de plus de 106 kg de déchets nucléaires de haute activité et longue durée de vie (classes B et C).

Projet d'implantation final sur les communes de Bréhain-la-Ville et Tiercelet

Secteur d'Audun-le-Roman, Beuvillers et Sancy

Alors qu’un dépôt de permis de construire a eu lieu fin 2012 sur le secteur de Bréhain-la-Ville et Tiercelet, le projet éolien à l’étude sur les communes d’Audun-le-Roman, Beuvillers et Sancy voit son développement ralenti. En effet, le déplacement de l’ancien radar de Frescaty sur la commune de Châtel Saint Germain réduit les possibilités d’implantation sur le secteur ZDE du Pays Audunois et celui mitoyen du Pays Haut Val d’Alzette.

Les deux secteurs ZDE sont en effet soumis aux faisceaux des radars d’Etain et de Châtel Saint Germain. Cette double contrainte, rare sur le territoire français, ne permettrait, en l’état actuel, l’implantation que de cinq éoliennes (soit le minimum légal pour une seule ZDE) et empêcherait donc la coexistence de deux parcs éoliens. Or, la volonté politique est d’aboutir à l’implantation de deux parcs.

Une étude actuellement en cours auprès de la Défense permettra de déterminer s’il est possible d’implanter des éoliennes sur les deux territoires sans remettre en cause la sécurité nationale. Les résultats devraient être transmis aux élus au cours de l’automne. S’ils sont concluants, un permis de construire pour 5 à 6 éoliennes pourrait être déposé courant 2013.

D’ici là, le projet sera soumis à la population et discuté lors de comité locaux regroupant associations locales, riverains, Services de l’Etat ou encore collectivités voisines.